1.1.html


Evénements I
Cinema I Billet d'humeur


Actualité

Mis à jour 14/11/2017
Commémoration des 75 ans du premier convoi pour Treblinka

Alain Kaminski, Président des Amis Israélites de France, accompagné d'une délégation de 30 personnes, dépose une gerbe de fleurs sur le site du camp d'extermination de Treblinka, à l'occasion du 75 ème anniversaire du départ du premier convoi.



Mis à jour 12/09/2017
Je me souviens

Le 16 juillet 2000, le premier ministre Lionel Jospin se fit représenter lors de la Cérémonie commémorative de la rafle du Vel d’Hiv’ par son ministre délégué à l’enseignement professionnel, un certain Jean-Luc Mélenchon, faisant ainsi litière du lointain rang protocolaire de son représentant, à la surprise et à la déception générale.
Ce jour-là Jean-Luc Mélenchon rappelait que le 16 juillet 1942 était un jour de deuil et de honte pour les français.
Ce jour-là Jean-Luc Mélenchon reconnaissait qu’une administration française et qu’un Etat français avaient organisé la déportation de 13 000 juifs parce qu’ils étaient juifs, tels furent ses propos que l’on peut relire dans son discours bien archivé par la DILA, la Direction de l’information légale et administrative.
Ce jour-là, le même Jean-Luc Mélenchon disait «  Ils sont tous coupables et ils sont français, pour notre honte ».
Ce jour-là, Jean-Luc Mélenchon se réjouissait du décret du 14 juillet 2000 établissant réparations pour les orphelins dont les parents avaient été déportés. Il ajouta que ce décret était une promesse faite devant le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, reconnaissant de facto la représentativité du Crif.
Aujourd’hui Jean-Luc Mélenchon vilipende la Communauté juive organisée, le Crif en particulier. Il loge à la même enseigne l’islam radical et une composante orthodoxe du judaïsme, et n’a-t-il pas déclaré sur les plateaux de télévision que pour lui tous les intégrismes se valaient ce qui, à tout le moins, semble ambigu voire nauséabond.
Dix-sept ans plus tard, le même Jean-Luc Mélenchon précise sur son blog «  Déclarer que la France est responsable du Vel d’Hiv’ est là encore un franchissement de seuil d’une intensité maximale ».
Dix-sept ans plus tard, le même Jean-Luc Mélenchon ne s’émeut guère devant cette renaissance de l’antisémitisme dont le faux né est l’antisionisme et dont les amis politiques s’improvisent dans les medias en camelots du roi entourés de béjaunes haineux.
Mais ce n’est pas la première fois qu’un homme politique, qui rêve d’être un homme d’Etat de surcroît, dit tout et son contraire et ce n’est pas la première fois que l’on découvre que le même homme ne pensait pas un mot de ce qu’il pouvait dire auparavant même dans ces moments où seule la sincérité devait être au rendez-vous.
Ce 16 juillet 2000, j’étais là et je me souviens.
Qu’il me soit permis aujourd’hui de rappeler que l’extrême droite  est toujours dangereuse pour notre pays mais que l’extrême gauche qui s’est déguisée en France insoumise pourrait l’être bien davantage.
 
Alain Kaminski



Mis à jour 30/08/2017
La boîte à outils de la confiance en soi

Notre sociétaire Annie Leibovitz nous fait découvrir son travail passionnant.
Son ouvrage La boîte à outils de la confiance en soi paraît aux Editions DUNOD le 6 septembre prochain.




Mis à jour 19/07/2017
Circulation déportée à Suresnes

Il faut croire qu'à Suresnes, la grammaticalité reste douteuse.
L'adjectif qualificatif "déportée " signifie bien... qui subit la peine de la déportation (cf Le Robert).
Il eut été préférable de lire une chaussée rétrécie, une voie déviée par exemple.
Mais la Ville de Suresnes qui a laissé installer ce panneau à quelques heures de la Commémoration de la rafle du Vel d'Hiv a, involontairement et mettons cela sur le compte de la bêtise humaine souvent illimitée, fait montre d'une totale légèreté.
Ce panneau choque de nombreux automobilistes, mais la Mairie se trouve dans un tout autre quartier, peut-être dans une tour d'ivoire.

AK




M
is à jour 17/07/2017
Commémoration de la rafle du Vel d'Hiv

De nombreux membres des Amis Israélites de France étaient présents ce dimanche 16 juillet 2017 pour assister à la commémoration de la rafle du Vel d'Hiv. 
La présence de Benyamin Netanyaou et l'exceptionnel discours d'Emmanuel Macron ont été les temps forts de cette cérémonie.




M
is à jour 10/07/2017
Maccabiades 2017

Un article au sujet des Maccabiades paru dans l'édition française du Times Of Israel :
http://fr.timesofisrael.com/les-maccabiades-2017-une-ceremonie-tres-animee-et-un-mariage-surprise/



M
is à jour 10/07/2017
Meyer Habib m’a agréablement surpris

Comme tant d’autres, nous craignions au lendemain de son arrivée à l’Assemblée nationale de le voir laminé par des politiciens chevronnés et rompus aux attaques frontales.
D’aucuns, comme Jean Glavany et d’autres, n’hésitèrent pas à rappeler sur les plateaux de télévision sa double nationalité, ce qu’ils ne firent jamais à l’endroit d’autres députés ou ministres.
Mais Meyer Habib nous a montré sa solidité, sa force de caractère, un sens de la mesure dans ses propos, aussi et surtout un charisme qu’on ne lui connaissait pas forcément.
Ses détracteurs lui reprochent de bénéficier du soutien indéfectible des plus hauts dirigeants israéliens pendant sa campagne pour ces élections législatives et parlent d’ingérence inadmissible.
J’aurais personnellement aimé entendre ces mêmes détracteurs lorsque Barak Obama apporta son soutien à Emmanuel Macron.
Alors pourquoi toutes ces attaques ad hominem ? Vous avez dit antisionisme ou antisémitisme ?
Meyer Habib défend avec toute sa force et toute sa vigueur Israël sur tous les terrains, faut-il oublier qu’en défendant Israël, c’est le peuple d’Israël qu’il défend, c’est la seule démocratie de la région qu’il défend et il en a parfaitement le droit en sa qualité de député de la patrie des Droits de l’Homme, c’est aussi les franco-israéliens qu’il défend et dont il connaît bien les attentes.
Ces attentes c’est la reconnaissance des diplômes, la validation des carrières, la visibilité de l’évolution des 37 régimes de retraite français, il est sur tous les fronts et les franco-israéliens ne peuvent que se réjouir d’avoir un élu toujours à leur écoute, ils n’avaient jamais connu cela auparavant, il est urgent de le rappeler.
Si l’on sait que la France, pays de droit, est exportatrice de ses pensions, on sait également que de nombreux franco-israéliens ont fait valoir leur droit pour leur retraite de base mais sont souvent passés à côté de droits liés à de petites carrières pour les régimes complémentaires obligatoires
ou facultatifs. C’est ce qu’on appelle les comptes en déshérence, ces comptes pour lesquels lesdits régimes ne s’empressent pas de rechercher les destinataires.
La LURA (Liquidation Unique des Régimes Alignés) au profit des polypensionnés entrera en vigueur le 1er juillet 2017. Mais attention, la LURA ne concernera pas les régimes complémentaires, il faudra encore légiférer et surtout communiquer.
Le devenir des retraites, englué dans des réformes complexes et interminables, est un chantier majeur pour lequel les franco-israéliens auront besoin d’un parlementaire bien informé et fortement impliqué, un chantier parmi tant d’autres qui demande aux français établis hors de France dans la 8ème circonscription d’apporter, au-delà de toute considération politique, un soutien massif à Meyer Habib, leur député. 



Alain KAMINSKI
Secrétaire Général de la Fédération des Sociétés Juives de France



M
is à jour 3/07/2017
Notre santé dans l'arène politique mondiale

Nous vous recommandons le livre de notre sociétaire Marc Danzon co-écrit avec notre ami Yves Charpak. 
Contactez notre secrétariat pour le recevoir dédicacé.
 




M
is à jour 3/07/2017
Samuel Ribinik aux 20e Maccabiades

Il vient d'embarquer pour faire partie des 10 000 athlètes participant aux Maccabiades.
Félicitations pour notre sociétaire Samuel Ribinik de Saint-Mandé qui défendra nos couleurs au sein de l'équipe de France "juive" de Volley-ball.
On attend le retour de notre athlète avec impatience.

Samuel Ribinik, en haut le deuxième en partant de la droite.



M
is à jour 20/05/2015
A la découverte de la musique klezmer

Chantal Mayer vous invite au plus long voyage jamais organisé par le RJIF : durée 5 siècles ; distance des milliers de km, sans marcher, sans courir ; un grand voyage à la découverte de la musique Klezmer a travers tous les pays de nos ancêtres. Amener vos oreilles et votre cœur.
Départ : Synagogue rue Copernic 75016 Paris
Date : Mardi 26 mai à 14h30 précises
Guide : Jacques Litvine 

Un petit avant-goût :
La Musique Klezmer commence dans l'Empire Ottoman puis voyage à travers  les Balkans, l'Empire des Tsars, remonte de la mer Noire a la Baltique. Elle commence avec les Séfarades d'Espagne en 1492, avec leur culture hébraïque et arabo-andalouse et continue en  orient sur la Méditerranée, l'Italie et l'Afrique du Nord pour arriver en Amérique. A chaque étape de ce voyage, elle s'imprégnera des musiques qu'elle rencontre sur sa route.
Jacques LITVINE vous fera écouter de nombreux extraits de cette musique qui accompagnait tous les moments de la vie et notamment les mariages.


Mis à jour 12/03/2015
Auschwitz-Birkenau le 8 février 2015

C'est le plus grand cimetière de l'Humanité, et pourtant, c'est le seul où il n'y a pas de sépultures.
On s'y rend une fois, plusieurs fois ou de nombreuses fois puis, faute de tombes, de stèles, on cherche autre chose, des traces, de l'imaginaire qui, malgré l'effroi, nous aide à retrouver ceux qu'on a perdus parfois sans même les avoir connus.
L'hiver, la neige laisse des traces de pas, je les observe, je m'arrête et je les fixe, c'est à ce moment-là que j'ai l'impression d'être dans leurs pas, peut-être ceux de mon grand-père, de mon oncle, ceux dont je vois les noms, des photos, je cherche des ressemblances.
On est capable de se rendre plus souvent à Auschwitz qu'au cimetière parisien de Bagneux, pourquoi ?
Sans doute parce qu'ils nous manquent encore plus cruellement, sans doute parce qu'on se rend coupable d'exister en paix, sans doute parce qu'on leur doit cela, le minimum, car tant qu'on se rendra sur ce site, celui-ci perdurera.
Un devoir de Mémoire qui sonne fort comme une prière.

Alain Kaminski
Président des Amis Israélites de France 





Mis à jour 08/09/2014
L'adiam vient en aide aux victimes de la Shoah

L'adiam a été créée il y a plus de 45 ans pour s'occuper des survivants de la Shoah, malades, isolés puis des juifs venus du bassin méditerranéen.

L'adiam a développé au fil des ans un savoir faire dans le soutien aux personnes âgées et/ou en situation de handicap.

Grâce à des relations privilégiées avec la CLAIMS CONFERENCE, l'adiam peut vous apporter, en complément d'une prise en charge publique, des heures gratuites de maintien à domicile en fonction de certains critères d'éligibilité.

Sur simple appel téléphonique, nous répondrons à votre demande au 01 42 80 34 73.

Après examen de vos critères d'éligibilité, une professionnelle se rendra à votre domicile pour l'évaluation et le montage du dossier.

Le saviez-vous ?
Si vous bénéficiez d'une indemnisation au titre de persécuté ou survivant de la shoah, vous pouvez être éligible à des heures complémentaires gratuites.

ADIAM
42, rue le Peletier
75009 Paris
Tél : 01 42 80 34 73
shoah@adiam.net
www.adiam.net


Mis à jour 04/05/2014
Guy Rayer entre au conseil Municipal de Courbevoie

Guy Rayer est né le 1er Juillet 1946 à Paris 17ème.
Clerc de notaire de formation, il a vécu à Paris dans le XIXème arrondissement quelques décennies et s’est lié d’amitié avec les membres de la Mutuelle dite «  Amis Israélites de France » il y a vingt cinq ans.
Depuis ce temps, ce parcours d’amitié fut jalonné de moments forts, d’émotion intense, et de proximité sans faille.
De la célébration des 70 ans des Amis Israélites de France dans les Salons du Pavillon Dauphine à ce jour, sa présence remarquée nous a toujours été droit au cœur.

Nos évènements familiaux, heureux ou tristes, ont marqué Guy Rayer, tant il a assisté à différents rites du judaïsme, auquel il n’appartient pas.
Au côté de notre Vice-Président Jacques Rozen lors de la naissance de ses petits-enfants, au côté de notre Président Alain Kaminski pour accompagner à sa dernière demeure son père Léon pour lequel il avait beaucoup d’affection, sa présence est passée aussi par sa qualité de témoin de moralité dans nos familles quand besoin s’en faisait sentir, les études notariales, il connaît bien. D’ailleurs Léon Kaminski ne disait-il pas à maintes reprises avec son regretté accent yiddish : « Messié Guy, c’est ine personne qué  jé l’apprécie beaucoup, un homme bien ! ».

Mais ne passons pas sous silence d’autres moments forts puisque Guy Rayer s’est rendu à trois reprises en Israël où il a sillonné tout le pays accompagnant une délégation de l’Appel Juif Unifié de France. Au cours de ces voyages, il a pu se rendre à la lisière de la Bande de Gaza pour rencontrer les habitants de Sderot victimes des tirs de roquettes.
A l’issue de cette visite au cours d’une très belle cérémonie, Guy Rayer a été fait citoyen d’honneur de la ville de Sderot.
Mais Guy Rayer s’est aussi rendu à Budapest avec l’AUJF pour rendre visite à la Communauté juive de Hongrie. La petite histoire nous apprendra qu’un soir de shabbat au restaurant juif attenant de la Grande Synagogue de Budapest, un disjoncteur défaillant a plongé dans le noir tous les convives et Guy Rayer, non juif  et seul habilité à appuyer sur le bouton a pu redonner la lumière pour le plus grand bonheur des convives.
Il y a cinq ans, Guy Rayer se recueillait sur le site d’Auschwitz rendant hommage à nos chers disparus.

Depuis une dizaine d’années, Guy Rayer habite Courbevoie et il vient de faire son entrée au Conseil municipal avec la délégation au Commerce et à l’Artisanat.
Nos nombreux sociétaires habitant Courbevoie auront certainement à cœur de rencontrer ce nouvel élu qui connaît si bien les Amis Israélites de France.


Mis à jour 10/02/2014
Dîner du CRIF

Le dîner du CRIF aura lieu cette année le 4 Mars 2014, l'invité d'honneur sera Mr François Hollande, Président de la République. 


Mis à jour 18/12/2013
Le CRIF reçu à l'Elysée

Le 16 décembre 2013, le CRIF a été reçu à l'Elysée à l'occasion de son 70ème anniversaire au cours duquel le Président de la République a rappelé sa détermination dans la lutte contre l'antisémitisme en Fance.
La Fédération des Sociétés Juives de France était présente et représentée par notre Président Alain Kaminski, secrétaire général de la FSJF.



Mis à jour 15/12/2013
Le révélateur
ou le roman d'un enfant juif et toulousain d'après-guerre, par Marc Danzon.


Pas toujours facile d’être un enfant de l’après-guerre ! Le narrateur de ce roman est un petit Toulousain né dans une famille blessée par la déportation.
Ses parents sont juifs, mais surtout communistes, parce que le sort que l’Éternel leur a réservé les fait douter de leur appartenance au peuple élu. Au fi l des chapitres, l’enfant grandit. Les silences, les non-dits et les secrets des adultes le troublent, mais pas au point de lui faire perdre son humour et sa naïve lucidité.
L’école primaire, puis le lycée Bellevue, lui permettent surtout de se faire des amis, des amours et des opinions.
Les photos se révèlent être pour lui un terrain inépuisable de fouilles et font naître sa vocation de reporter photographe. Avec sa sœur cadette, il scrute obstinément les clichés de famille, jusqu’à tomber sur celui d’une petite fille inconnue : un autre secret de famille qui le poursuivra pendant toute son adolescence. 

L'auteur :
Marc Danzon est né à Toulouse peu après la fi n de la guerre. Il obtient son diplôme de médecin puis de psychiatre. Son attrait pour la santé publique internationale le conduit à l’Organisation Mondiale de la Santé, où il est élu directeur de la zone européenne. Le révélateur est son deuxième roman, après Le cordon, publié en 2012 aux éditions L’Harmattan.

Le révélétateur, un roman de Marc Danzon, paru chez l'Harmattan
ISBN : 978-2-343-01719-8
Prix : 19,50 €
206 pages



Mis à jour 5/04/2013
La FSJF se met au Bridge ! Pourquoi pas vous ?

Depuis le 1er janvier 2013 la Fédération des Sociétés Juives de France est affiliée à la Fédération Française de Bridge.

Suivez nos cours de Bridge !
Cours dispensés par Hervé Lustman, arbitre de la FFB.
Cours de 2ème année : mercredi matin de 10h à 12h.
Cours de 1ère année : mercredi après-midi de 14h à 16h.

Participez à des tournois homologués !
Tournois homologués les mardis après-midi de 14h à 17h30, surveillés par un arbitre officiel de la FFB.
Totalisez des points d’expert valables pour le classement national.
Licence offerte !

La licence de la Fédération Française de Bridge est offerte jusqu'au 30 juin 2013.

Contactez la FSJF :
70, rue de Turbigo 75003 Paris
Tél : 01 44 61 29 15 



Mis à jour 17/02/2013
Après-midi "Musique et humour" à la FSJF.

Dimanche 3 mars 2013 à 14h30,la Fédération des Sociétés Juives de france vous prépare un voyage exceptionnel dans le Yiddish Land.
"Musique et Humour" animé par Judith l'interprète, Bernard le conteur, Vincent le pianiste et Antoine le violoniste.
Quarte artistes de qualité. Vous divertir, vous amuser, c'est le but de cet après-midi
A la croisée de la musique et de la danse, Vincent et sa formation expriment la nostalgie avec beaucoup de sentiment.
Le chant, entre folklore et jazz tient une place importante dans ce spectacle, c'est un véritable voyage dans le monde yiddish qui vous est proposé.
Un autre voyage non moins nostalgique avec le "yiddish vitzn" que Bernard sait si bien raconter. Vous partagerez avec lui la joie et la gaieté qu'il sait si bien transmettre.
Ne manquez pas ce spectacle, venez nombreux participer à cet après-midi préparé spécialement pour vous.

PAF : 10€
70, rue de Turbigo 75003 Paris
Tél : 01 44 61 29 15
E-mail : f.s.j.f@wanadoo.fr



Mis à jour 19/11/2012
Le CRIF appelle au rassemblement

Le CRIF appelle à un rassemblement unitaire de toutes les organisations de la communauté juive et de tous ceux qui aiment l'Etat d'Israël et le soutiennent.
Mardi 20 novembre 2012 à 18h30 devant l'ambassade d'Israël à Paris 3, rue Rabelais 75008 Paris.



Mis à jour 18/11/2012
Le CRIF soutient Israël en état de légitime défense

Comme cela était prévisible, les attaques répétées en provenance de Gaza sur la population civile israélienne ont fini par provoquer une réaction de légitime défense de la part d'Israel. Il est avéré que le Hamas a coordonné ces attaques, même quand elles ont été perpétrées au nom d'autres mouvements terroristes.

Chaque pays a le devoir d'assurer la sécurité de sa population. Aucun ne pourrait accepter de la voir soumise à des bombardements incessants. Le Crif réaffirme sa solidarité envers les populations éprouvées du sud d'Israel et le droit pour l'Etat du peuple juif à vivre en paix. Le Crif est choqué que l'on mette un signe d'équivalence entre ceux qui ont commencé à bombarder et ceux qui ont été contraints de réagir.

Le Crif regrette les drames humains que sont les pertes civiles de quelque côté qu'elles soient.

Il espère que la spirale de violence sciemment déclenchée par le Hamas sera enfin dénoncée dans sa réalité terroriste par l'ensemble des dirigeants du Moyen Orient et du monde.



Mis à jour 9/07/2012
Compte-rendu de l’Assemblée générale du CRIF du 1er juillet 2012

Les délégués du CRIF venant de toute la France se sont réunis le dimanche 1er juillet dernier en Assemblée Générale sous la Présidence de Richard Prasquier à l’Espace Rachi Guy de Rothschild.
Le Président a tout d’abord rendu hommage à l’ancien Premier Ministre Itshak Shamir décédé la veille et l’assemblée a respecté une minute de silence à sa mémoire.
Puis il a églement rappelé la mémoire des membres de l’assemblée générale du CRIF disparus récemment.
Après des souhaits de bienvenue, le Président a présenté à l’assemblée son rapport d’activités sur la période écoulée depuis la précédente assemblée.
Il a notamment rendu un hommage appuyé aux équipes du CRIF, permenents et élus, ainsi qu’à son Bureau Exécutif qui assurent à ses côtés le travail quotidien du CRIF.
Il a également souhaité un prochain et prompt rétablissement au Directeur Général, Haim Musicant.
Après avoir évoqué les nombreuses manifestations auxquels il a participé au nom du CRIF à Paris, en province et à l’étranger, le Président a fait une analyse de la situation au lendemain des élections Présidentielle et législatives et trois mois après la tuerie de Toulouse.
Il a également fait part à l’assemblée de ses nombreuses visites et contacts avec les membres du nouveau gouvernement et des cabinets ministériels.
Une discussion s’est alors instaurée.
A la fin de celle-ci, un vote de confiance au Président et à son bureau exécutif a eu lieu, l’assmeblée se prononcant à 98% en faveur de la confiance à Rochard Prasquier et à son équipe.
Puis ce fut au tour de Francis Kalifat de donner lecture de son rapport sur l’exercice 2011 et au Commissaire aux compte de prononcer son rapport annuel.
Les comptes de l’exercice et le budget ont été approuvés à l’unanimité des présents.
Enfin, Francis Kalifat donna lecture d’une communication de la commission statuts agrément mandats et il revient au Président de conclure la séance.
Celle-ci s’est poursuivie par un déjeuner organisé entre le Bureau Exécutif et les délégués des régions présents.



Mis à jour 12/05/2012
Dédicace du livre "Basilic" à la synagogue de la place des Vosges

La synagogue de la Place des Vosges, Charles Liché, 14 place des Vosges 75004 Paris, vous invite le mercredi 16 mai 2012 à 20h à une soirée animée par Claude Bochurberg au cours de laquelle le docteur Madeleine Kahn dédicacera son ouvrage " Basilic, destruction des juifs de Roumanie entre 1940 et 1944".
Nombre de places limitées.

Réservation :
E-mail : synadevosges@noos.fr
Tél : 01 43 44 48 82
PAF : 5 € au bénéfice exclusif de la Tsedaka



Mis à jour 12/05/2012
Concert pour les 100 de Hadassah

Venez célébrer les 100 ans de Hadassah avec un concert exceptionnel de l'Orchestre de Paris, Salle Pleyel, le Jeudi 7 juin 2012 à 20h précises.

Programme :

Claude Debussy
Printemps, suite symphonique

Serge Prokofiev
Concerto pour violon n°1 en ré majeur, op.19

Dimitri Chostakovitch
Symphonie n°10 en mi mineur, op.93

Renseignements et réservation en ligne :
http://www.weezevent.com/SALLE-PLEYEL

Salle Pleyel
252, rue du Faubourg Saint-Honoré75008 Paris

Hadassah France
Adresse : 24 rue Buffault75009 Paris
Téléphone : 01 53 42 67 06 - Fax : 01 53 42 33 32
E-mail : billetterie@hadassah.fr
http://www.hadassah.fr



Mis à jour le 25/03/2012
Le Cordon, Mémoires familiales de la Shoah

Un morceau de ficelle retrouvé par un incroyable concours de circonstances fait resurgir le souvenir de Dora et Jules déportés dans des conditions sordides le 19 juillet 1943. Ce matin-là, Dora se réveille très tôt. Elle regarde Jules qui dort encore. Elle repense aux belles années d’avant la guerre. Elle regrette de ne pas avoir su profiter pleinement de la douceur de son existence passée, au milieu des siens. Éva, leur fille cadette, échappe par trois fois à l’arrestation. Après la guerre, elle est pressée de se reconstruire et d’oublier, mais sans pardon ni pour Dieu ni pour les bourreaux. Il lui faudra des années et une petite-fille pour commencer à parler et pour faire reconnaître une famille de Justes. L’auteur, le petit-fils de Dora et Jules et le fils d’Éva, naîtra quatre ans plus tard. Il fait partie de la reconstruction et du remplacement des morts. Le poids du silence pèsera sur ses épaules.
Il lui faudra longtemps pour comprendre ce qui s’est passé. Il trouvera dans ce passé des sources positives d’engagement. Près de 60 ans plus tard, le vestige retrouvé donne un nouvel éclairage à ce jour funeste. C’est la clef de ce récit sobre et parfois même humoristique.

L'auteur
Marc Danzon est né à Toulouse peu après la fin de la guerre. Il obtient son diplôme de médecin puis de psychiatre. Son attrait pour la santé publique internationale le conduit à l’Organisation Mondiale de la Santé, où il est élu par deux fois directeur de la zone européenne. Marié et père de deux enfants, il profite de sa retraite pour retrouver ses racines et les transmettre par l’écriture.

Extrait
« Les arrestations se multipliaient parmi les porteurs de l’étoile jaune. On était sans nouvelles d’amis très proches. Tous étaient étrangers. Jules les plaignait de n’avoir pas eu sa chance d’être naturalisés.
Dora le regardait avec un mélange de tendresse et de crainte. Elle l’aimait toujours autant après plus de trente ans passés ensemble. Trente-deux ans exactement qu’ils étaient mariés. Elle venait juste alors de fêter ses 20 ans, lui en avait 23. Elle était fière d’avoir séduit un si beau jeune homme. Beau, mais aussi sérieux et travailleur. Ses amies l’enviaient.
À 19 ans, il avait quitté, après ses cinq frères et soeurs, Bacau, sa ville natale, en Roumanie. Son père, veuf depuis déjà de longues années, ne faisait pas partie du voyage. Malade et trop âgé, il vit partir ses enfants en sachant au fond de lui qu’il ne les reverrait plus jamais. Malgré cela, il les avait encouragés à quitter ce pays à l’antisémitisme grandissant. « Allez construire votre avenir ailleurs », leur avait-il dit.
L’un après l’autre, les six enfants avaient suivi les conseils de leur père. Jules fut le dernier à quitter le vieil homme. Avant-dernier de la fratrie, il était le plus proche de son père. Il savait combien de sacrifices celui-ci avait consenti pour élever seul sa nombreuse progéniture. La séparation avait été déchirante pour les deux hommes. Leur au-revoir était en réalité un adieu. Tous deux en étaient bien conscients, même s’ils se promirent de se retrouver bientôt. La séparation des familles est une conséquence cruelle de l’émigration.
Lazare mourut quelques années plus tard sans avoir revu ses enfants. Dora se souvenait du chagrin de son mari quand il avait appris la nouvelle. Ce fut la seule fois qu’elle le vit pleurer. En 1908, Jules débarqua à Paris. »


Le Cordon, un livre de Marc Danzon, paru aux éditions l'Harmattan
Commander en ligne



Mis à jour le 17/03/2012
Festival du cinéma israélien

L'évènement de ce mois de mars, c'est le Festival du film Israélien de Paris qui débarque au Cinéma des Cinéastes - 7 avenue de Clichy 75017 PARIS - du 28 mars au 3 avril.
Le Président d'honneur sera le comédien Tomer Sisley.
Alors que d'année en année le cinéma israélien grandit à la vitesse de la lumière avec des oeuvres plus ambitieuses les unes que les autres, ce 12ème rendez-vous est l'occasion de retrouver des têtes d'affiches comme Eran Kolirin, réalisateur et scénariste de La visite de la Fanfare, avec The Exchange. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir The Slut, le film de Hagar Ben Hasher qui fut récompensé de la Caméra d’Or au Festival de Cannes 2011. On parlera aussi de basket et du passé avec Playoff, d’Eran Riklis, qui raconte l’histoire du légendaire entraîneur de l’équipe israélienne de basket, Max Stoller. Un cru 2012 exceptionnel !
Et comme à son habitude, ouvert aux dialogues et à l'échange, le Festival accueillera en marge des séances,  des rencontres:  judéo-arabe pour celle qui encerclera la projection du documentaire Tinghir Jérusalem. Un voyage entre le Maroc et Israël.
Une table ronde, "Israël à l'écran : une autre image pour le monde", animée par Serge Moati.
L'école Minshar présentera quand à elle une exposition de photographies et une série de courts-métrages dédiée à Tel-Aviv.
Courez découvrir sur le site internet du Festival, www.festivalducinemaisraelien2012.com, l’intégralité d’un programme riche, éclectique et intense, d’un cinéma toujours en questionnement perpétuel, et sur lequel souffle plus que jamais, un vent de liberté.
Beaucoup d'autres surprises vous attendent, alors n'hésitez pas et pensez à réserver vos places !

7, avenue de Clichy 75017 Paris
Métro : place de Clichy (lignes 2 et 13)
Bus : 66, 95, 30, 54, 74, 68, 81, 95
Parking : rue Forest
Réservations & Tarifs : Le tarif d'une place est de 10€ et de 8€ pour le tarif réduit. La carte 5 places est à 40€.
Réservez dès le mercredi 28 mars sur le site www.allocine.fr



Mis à jour le 15/02/2012
Vacances au ski avec Habonim Dror

Chers sociétaires,
 Notre ami et vice président des AIF, Alexis Wargon, est également Président du mouvement de jeunesse Habonim Dror Paris, qui s’adresse aux jeunes de 8 à 16 ans.
Ce mouvement partage les mêmes valeurs que nous d’esprit de groupe, de judaïsme, de transmission et de partage.
Il nous indique, aujourd’hui, qu’il reste quelques places pour les colonies de vacances au ski du mois de Février.
Si vous-même ou vos proches êtes intéressés, pour vos enfants ou vos petits enfants, n’hésitez pas à prendre contact avec le mouvement.

Télécharger la brochure.

Habonim Dror Paris,
5 rue des Messageries 75010 Paris
Tél : 01 40 31 94 78



Mis à jour le 3/12/2011
Prête moi ta gomme : Dessine-moi ton pays

Le 12 décembre c'est le grand jour !
Prête-moi ta gomme projète son film "Dessines-moi ton pays..." en avant-première au cinéma les Ursulines, à Paris, à 20h.
C'est pour nous un grand évènement et nous serions très heureux de pouvoir le partager avec vous !
L'intégralité du butin de la soirée nous servira à financer notre prochaine opération.
Plus que jamais nous avons besoin de vous.

Plus de renseignements au 06 15 65 52 03
www.pretemoitagomme.com
et sur Facebook.
PAF : 10 euros.



Mis à jour le 29/11/2011
Remise de la médaille des justes

Alain FRIED, Maire de LEVROUX et François GUGUENHEIM, Délégué Régional du Comité Français pour Yad Vashem vous invitent à la cérémonie au cours de laquelle Monsieur Elad RATSON, Directeur des relations publiques près l’Ambassade d’Israël, remettra la Médaille des Justes parmi les Nations à titre posthume à Monsieur Louis et Madame Raymonde Charlotte GAUVIN et Monsieur Albert et Madame Jeanne PRÉVAULT pour avoir sauvé Mr Cilié EPSTEINAS, son épouse Zundelis et leur fils Léon, Monsieur Jacob ROZEN, son épouse Chaya Golda LIWSZYC, Mr Charles ROZEN Ainsi que Mr David TAUB, le dimanche 11 décembre 2011 à 11h00, salle du Conseil Municipal, à LEVROUX. Un vin d’honneur sera offert à l’issue de la cérémonie.
La Médaille des Justes est décernée par l’institut Yad Vashem de Jérusalem aux personnes non juives qui ont sauvés des Juifs sous l’occupation, au péril de leur vie.



Mis à jour le 20/11/2011
La galerie en balade

La Galerie Dima expose chez Déborah et Alexis Wargon le dimanche 4 décembre 2011 de 10h à 20h pour une journée unique de l’exposition dans le cadre de sa fermeture « La galerie en balade ».
Cette exposition se composera de toiles, de lithographies, d’affiches anciennes, de sculptures, d’objets vintages israéliens et enfin à la veille de la fête des lumières de hannukiot artistique 

4 avenue Foch, 94100 St Maur des Fossés
Tél : 06 12 46 46 09 / 06 11 68 48 81



Mis à jour le 16/11/2011
Convention nationale du CRIF : Demain les Juifs de France

Le CRIF a le plaisir de vous convier à sa Convention nationale " Demain les Juifs de France " qui se tiendra le dimanche 20 novembre 2011 à l'espace de conférences Cap 15, 1/13 Quai de Grenelle - 75015 Paris
Dimanche 20 novembre 2011 de 9h à 20h

La Convention Nationale 2011 du CRIF est un évènement gratuit pour lequel l'inscription est obligatoire : www.conventioncrif2011.org
Vous aurez la possibilité de participer activement aux débats au travers de questions et commentaires sur les thèmes abordés. Tout au long de la journée, vous pourrez nous les adresser par SMS au 31244(*), précédés du mot-clé CRIF.
(*) SMS non surtaxé
Dimanche 20 novembre 2011, le CRIF ouvre un temps public et pluriel de débats sur l'actualité des missions de l'organisation: lutte contre le racisme et l'antisémitisme, défense d'Israël, promotion des droits de l'homme, transmission de la mémoire de la Shoah.

Destinée à s'inscrire pleinement dans le calendrier annuel de l'organisation, l'édition 2011 de cette convention s'intitule "Demain les Juifs de France". Elle sera l'occasion d'ouvrir une réflexion sur l'actualité des missions du CRIF : nouveaux (?) visages de l'antisémitisme, bouleversements politiques récents au Proche-Orient et au Maghreb, montée des populismes en France et en Europe, opinion publique à l'égard d'Israël, etc.

Enfin, dans le contexte national de la campagne pour l'élection présidentielle, cette journée se clôturera par une rencontre avec les responsables politiques assistant à la convention afin de leur faire état des principales interrogations de la communauté juive.

Au total, plus de 40 personnalités issues d'horizons divers interviendront durant cette journée exceptionnelle.

PROGRAMME DE LA MATINEE

9h00 : Petit-déjeuner d'accueil

9h30 : INTRODUCTION DE LA JOURNÉE par Haïm Musicant, directeur général du CRIF

10h00 : DÉFIS JUIFS, DÉFIS CITOYENS (2 tables-rondes simultanées)
Salle 1 : LES DÉFIS COMMUNAUTAIRES
 * Joël Mergui (sous réserve), Président du consistoire Central 
 * Pierre Besnainou (sous réserve), Président du FSJU
 * Chantal Bordes Benayoun, Sociologue
 * Rivon Krygier, Rabbin d'Adath Chalom
 * Dov Maimon, chercheur au JPPPI
 * Raphy Marciano, directeur du centre communautaire de Paris
 * Conclusion par un membre du Bureau Executif du CRIF
Salle 2 : LES NOUVEAUX(?) VISAGES DE L'ANTISÉMITISME
 * Alexandre Jardin, écrivain
 * Jonathan Hayoun, Président de l'UEJF
 * Elhanan Yakira, professeur au département de philosophie de l'Université hébraïque de Jérusalem
 * Luc Rosenzweig, écrivain
 * Conclusion par un membre du Bureau Executif du CRIF

11h30 : DÉFIS JUIFS, DÉFIS CITOYENS (2 tables-rondes simultanées)
Salle 1 : MONDIALISATION, ESPOIRS ET RISQUES POUR LE PEUPLE JUIF
 * Gérard Rabinovitch, philosophe
 * Claude Riveline, professeur à l'école des Mines
 * Henri Cohen Solal (sous réserve), psychanalyste
 * Simon Istolainen (sous réserve), fondateur de My Major Company
 * Conclusion par un membre du Bureau Executif du CRIF
Salle 2 : ISRAËL ET LA NOUVELLE CARTE DU MONDE
 * Fredéric Encel, Professeur de Géopolitique à l'ESG
 * Denis Charbit, professeur de Sciences Politiques à l'Université Ouverte d'Israël
 * Dominique Moïsi, Politologue
 * Bruno Tertrais, politologue
 * Conclusion par un membre du Bureau Executif du CRIF

13h00 : PAUSE DÉJEUNER

Programme de l'après-midi :

14h00 : CARREFOUR DES DÉBATS (2 tables-rondes simultanées)
SALLE 1 : QUELLE ATTITUDE POUR LES JUIFS D'EUROPE FACE A LA MONTÉE DES POPULISMES ?
 * Benjamin Abtan, secrétaire général d'EGAM
 * Jean-Marc Gonin, Journaliste
 * Elisabeth Levy, rédactrice en chef de Causeur
 * Jean-Yves Camus, Chercheur spécialiste de l'extrême-droite
 * Conclusion par un membre du Bureau Executif du CRIF
SALLE 2 : UN POINT DE VUE "JUIF" EST-IL LÉGITIME SUR TOUT ?
 * Meir Waintrater, ancien directeur de la rédaction de l'Arche
 * Maurice Szafran, PDG de Marianne
 * Alexandre Adler, Historien et journaliste
 * Yann Moix (sous réserve), écrivain et réalisateur
 * Conclusion par un membre du Bureau Executif du CRIF

15h00 : CARREFOUR DES DÉBATS (2 tables-rondes simultanées)
SALLE 1 : ISRAËL : LA BATAILLE DE L'OPINION
 * Jean-Luc Mano, Conseiller en Communication
 * Jacques Tarnero, Chercheur, spécialisé sur les questions de racisme
 * Eric Marty, professeur de littérature, Auteur de "Bref séjour à Jérusalem"
 * Yves Thréard, directeur-adjoint de la rédaction du Figaro
 * Simone Harari, productrice TV
 * Conclusion par un membre du Bureau Executif du CRIF
SALLE 2 : LES JUIFS DE FRANCE FACE A ISRAËL, SOUTIEN INCONDITIONNEL ET CONTROVERSE PUBLIQUE
 * Michel Gurfinkiel, Président de l'Institut Jean-Jacques Rousseau
 * Clément Weill-Raynal, journaliste
 * Alain Finkielkraut, Philosophe
 * Claude Askolovitch, Journaliste au Point
 * Conclusion par un membre du Bureau Executif du CRIF

16h00 : PAUSE

16h30 : GRANDS ORAUX "QUELS NOUVEAUX DÉFIS POUR LES JUIFS DE FRANCE ? "
 * Bernard-Henri Levy, écrivain et philosophe
 * Gilles Bernheim, grand Rabbin de France

18h00 : ORAL DE CLÔTURE : LES JUIFS DE FRANCE ET L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE
 * Martine Aubry, Première secrétaire du Parti Socialiste
 * Jean-François Copé, Secrétaire Général de l'UMP
 * Marielle de Sarnez (sous réserve), Vice-Présidente du Modem

19h30 : CONCLUSION GÉNÉRALE par Richard Prasquier, Président du CRIF



Mis à jour le 14/01/2011
Foyer Brunswic pour handicapés mentaux vieillissants
Le mardi 11 janvier 2011 a été inauguré le début des travaux du " Foyer Brunswic " nouvel établissement pour handicapés mentaux vieillissants, de la Fondation Casip-Cojasor.
Le Président de la Fondation Eric de Rotschild a prononcé une allocution très émouvante suivi d'un propos teinté d'humanisme du grand rabbin de France Gilles Bernheim. Ce nouvel établissement répondra à une nécessité grandissante en ce début du XXIème siècle, ont aussi rappelé les représentants de la Mairie de Paris et de la région Ile-de-France.
Notre président Alain Kaminski assistait à cette cérémonie officielle. 



Mis à jour le 21/12/2010
Prête-moi ta gomme
Prête-moi ta gomme est une association qui a pour but de rapprocher entre eux les enfants du monde.
Au rythme d'une année scolaire, les enfants s'investissent et sont sensibilisés à l'importance et au rôle de l'école dans les pays défavorisés.
Une école en France organise une collecte. Prête-moi ta gomme l'achemine dans une école à l'autre bout du monde, filme avec une équipe de professionnels la distribution et la vie sur place, et revient à la fin de l'année projeter le récit de leur périple aux enfants donateurs.
Les jeunes du Dror Habonim ont décidé de soutenir Prête-moi ta gomme en leur ouvrant leurs portes et les AIF dont la proximité avec le Dror Habonim est ancienne ont décidé d'ajouter leur moyen de communication à cet élan de solidarité.
Chaque petit caillou sera une pierre à l'édifice.
Plus qu'un simple don, une aventure...
 



Mis à jour le 02/12/2010
Cérémonie du Mont Valérien
Les Fils et Filles de Déportés Juifs de France vous prient d'honorer de votre présence la 69ème cérémonie du souvenir, commémorant la fusillade massive du 15 décembre 1941 par les nazis de 70 otages dont 53 juifs. Ce pélerinage aura lieu le dimanche 12 décembre 2010 à 11 heures précises* au Monument de la France Combattante du Mont Valérien à Suresnes, pèlerinage placé sous le haut patronage du ministère de la Défense et des Anciens Combattants.

Il réunit chaque année de nombreuses personnalités politiques, civiles et militaires, des associations autour de leur drapeau, de familles de fusillés, des anciens déportés, des anciens combattants, des enfants des écoles etc., un détachement militaire rend les honneurs, des gerbes sont déposées, le Grand Rabbin A. Goldmann récite les prières d'usage.

* Un autocar sera mis à disposition le Dimanche 12 décembre 2010 à partir de 9 heures (départ 9h30 - retour vers 13h) devant l'Hôtel Crown Plaza, Place de la République, Paris 3ème. 

Les personnalités sont priées de venir à l'accueil signer la liste de présence et signaler un éventuel dépôt de gerbe



Mis à jour le 09/03/2010
Programme Maintien à domicile de la Claims Conférence
Vous êtes survivant de la Shoah ? Vous avez des revenus modestes ? Vous souhaitez pouvoir rester à domicile ? Le programme maintien à domicile de la Claims Conférence par la Fondation CASIP-COJASOR vous aide :
- A faire face à vos dépenses d'aide ménagère
- A compléter vos remboursements santé
- A aménager votre logement pour plus de sécurité
- A mieux vous alimenter
- A financer vos transports en ville

Contactez : Isabelle Mimram - Fondation CASIP-COJASOR
47, boulevard de Belleville 75011 Paris
Tél : 01 49 22 85 70
e-mail : isabelle@casip-cojasor.fr

Une permanence organisée par le Service Des Survivants De La Shoah DU CASIP-COJASOR se tiendra à la Fédération des Sociétés Juives de France
70, rue de Turbigo 75003 Paris
M° Temple ou République
Le 15 mars et le 12 avril 2010 de 15h à 17h30



Mis à jour le 02/03/2010
L'Association des Originaires d'Ozarow
L'année 2010 sera marquée par la venue de nombreuses familles aux Amis Isarélites de France puisque les membres de l'Association des originaires d'Ozarow et les environs sont venus rejoindre les Amis Israélites de France.
Les réunions concernant ce rapprochement avaient débuté il y a quelques mois à l'initiative du président d'Ozarow, Henri Cukierman. après un vote de l'Assemblée générale d'Ozarow et entériné par le Conseil d'Administration des Amis Israélites de France; les familles d'Ozarow sont desormais devenues sociétaires des Amis Israélites de France en cette nouvelle année 2010.
A cette occasion, le président Henri Cukierman a tenu à rendre hommage à ses parents, co-fondateurs de l'Association des Originaires d'Ozarow, cette ville de Pologne dont on dit qu'elle était la capitale intellectuelle de la Pologne. 



Mis à jour le 17/05/2009
Des nouvelles de notre maison de retraite, la Résidence Malka.
Comme vous le savez, notre Maison de retraite de Boissise-la-Bertrand en Seine-et-Marne était devenue vétuste.
Depuis plusieurs années, sous l'égide de la Fédération des Sociétés Juives de France,un vaste programme de construction d'une nouvelle maison de retraite était en cours en partenariat avec les Pouvoirs publics locaux (Municipalité, Département, Région, Sécurité sociale etc.)
Ce programme se termine enfin avec ces bonnes nouvelles concernant notre nouvelle maison (92 lits), flambant neuve et médicalisée avec 12 lits Alzeimher.
1) visite de sécurité le 26 mai 2009
2) Visite de la direction de l'assistance sanitaire et sociale du département.
3) autorisation d'ouverture pour le 4 juin 2009.
4) Transfert des pensionnaires et des moyens, de l'ancienne maison à la nouvelle du 4 au 10 juin 2009.
5) Débarasser les locaux du matériel utilisé du 10 au 20 juin 2009.
6) Etat contradictoire par huissier du 22 au 26 juin 2009.
7) Remise des clés entre le 1er et le 4 juillet 2009.

Pour tous renseignements concernant les admissions, contactez les Amis Isaélites de France ou la Fédération des Sociétés Juives de France au 01 44 61 29 15.