Le livre I Recette


Les bons recettes de la cvisine Yiddish de Mamie Goldé

Il y a un peu plus de 10 ans que paraissait pour la première fois dans le Bulletin des Amis Israélites de France, la première recette de la bonne cuisine yiddish de Mamie Goldé. Par la suite, les Amis Israélites de France décidèrent de regrouper toutes les bonnes recettes et d’en faire un livre bien connu des amateurs « déï la cvisine yiddish ». Un livre qui se lit à haute voix pour être compris.
En prévision des fêtes de fin d’année, et comme cadeau de papa h’anouka, le libraire de Folies d’encre, une des meilleures librairies de l’Est parisien, vient de rééditer ce magnifique ouvrage de cuisine, d’humour juif, de culture. Elle a quelque peu modifié la forme, mais le fond reste le même. Elle a même rajouté un superbe éditorial d’Alain Gluskstein, qui décrit le ratage des recettes, comme un fait inévitable. Ne dit-on pas dans notre Tradition, que c’est du ratage ou de la transgression que nous nous réalisons, que nous devenons meilleurs ? Mais surtout, est joint  en cadeau un DVD de Mamie Goldé. On y trouve comment réaliser un leïkh’a, comment le rater aussi, comment le léik’ha s’inscrit dans la recette du klops (mais oui, tout est possible), et d’autres suppléments qui vous feront passer un agréable moment devant votre écran, tout en dégustant le fameux léïkh’a préparé auparavant avec a gloss teï et a pé di lou chou. 
A bon apétite et à vos écrans devant Mamie Goldé a live.

Les Bonnes recettes choisies de la cuisine Yiddish, par Mamie Goldé.
Préface d'Alain Gluckstein.
96 pages, 29 recettes + DVD 36 minutes.

Pour vous procurer cet ouvrage contactez la librairie Folies d'encre :
9 avenue de la résistance, 93100 Montreuil (M° Croix-de Chavaux)
Tel: 01 49 20 80 00
E-mail: folies@nerim.fr


Madame Chaja Golda ROZEN née LIWSZYC dite Mamie Goldé.
Née le 27 janvier 1917 à Pinsk (Russie).
Membre de la Société Mutualiste "Amis Israélites de France" depuis de nombreuses années.
Elle a vécu à Paris dans le XVIIIème et dans le IIIème arrondissement de 1936 à 1985. En 1985 elle habite Vincennes.
Responsable de la rubrique culinaire du bulletin des Amis Israélites de France, bimestriel publié à 5000 exemplaires, et lu par plus de 20.000 personnes.
La Société Mutualiste "Amis Israélites de France" reçoit régulièrement des lettres de félicitations venant de la France entière pour le "goût" bien particulier qui émane de sa plume, une plume qui nous transmet le "nec plus ultra" de la culture yiddish.
Ces recettes ont su traverser les frontières puisque de nombreux sociétaires et amis les ont retrouvées en Belgique, en Suisse, en Angleterre, en Israël et aux Etats-Unis.
Madame Rozen était plus que jamais une personnalité incontournable de la communauté ashkénaze.
Elle écrivit par ailleurs de nombreux poèmes, et s'attela à une autobiographie, restée inachevée.
Elle a été décorée par le Maire de Paris qui lui remit la Médaille d'Argent de la Ville de Paris.
Mamie Goldé s'est éteinte entourée des siens le 15 octobre 2000.




Le livre de recettes de Mamie Goldé est un livre d'art car la cuisine est un Art. Mais la cuisine familiale de nos parents et grands-parents fait partie de l'Histoire du peuple juif. Aussi, c'est un livre d'histoire. Et lorsque cette cuisine est russe ou polonaise, ce livre devient un livre de géographie.
Du pied de veau en gelée à la soupe d'orge perlée en passant par la crêpe de fromage blanc à la canelle, ces recettes sont des poèmes dont les mots sont doux comme ceux des prières.
Art, Histoire, Géographie, Poésie, les recettes de Mamie Goldé ne sont-elles pas à elles seules une encyclopédie ?
Imaginés au cours des hivers si rudes d'Europe de l'Est, ces plats consistants se devaient de réchauffer le corps.
Aujourd'hui, ils nous réchauffent le cœur.

Alain Kaminski
Président des Amis Israélites de France