Isabelle, l’après midi de Douglas Kennedy

Paris, années 70
Tout sépare Sam et Isabelle : il est étudiant américain sans le sou, à Paris avant d’intégrer Harvard ; elle est plus âgée, sophistiquée, traductrice et mariée.
C’est le coup de foudre immédiat, réciproque… et commence alors une liaison tumultueuse.
Dans ce récit d’apprentissage, Douglas Kennedy nous décrit avec précision, les regrets, les trahisons, les choix impossibles, les hésitations, les tourments de cette passion qui défie le temps.
Une fois encore, l’auteur américain et francophile réussit le pari de nous émouvoir et de nous attacher avec ce roman d’amour.
Du même auteur et recommandés : « L’homme qui voulait vivre sa vie », « Les désarrois de Ned Allen », « Rien ne va plus « , « Une relation dangereuse », « Les charmes discrets de la vie conjugale »…

Isabelle, l’après midi de Douglas Kennedy
Belfond / 307 pages / 22,90€

Sabine Strul