Le saviez-vous : Hag sameah !

En cette période de pandémie, on a vraiment envie d’en sortir et de faire la fête.
Mais après tout, ne sommes-nous pas encore en période de fêtes, les haggim en hébreu. Ne recevons-nous pas de bons vœux de toutes parts ?
Sous la forme de « hag sameah », mais comme la consonne fricative laryngale h n’a pas d’équivalent en français, elle a souvent été remplacée dès le Moyen-Age par un g et le hag déformé en hog puis devenu gog a fini par nous donner le mot goguette qui s’apparente à un moment festif.