Le saviez-vous : Bouc émissaire

Par Alain Kaminski

Le caper emissarium, en latin le bouc émissaire.
Mais c’est dans une scène biblique de l’ancien testament que l’on sacrifie un bouc pour mettre sur sa tête tous les péchés du peuple. Par ailleurs, le grand-prêtre prenait un bouc vivant pour le chasser dans le désert. Le bouc était donc la victime, il représentait tous les péchés, il était ainsi officialisé voire titré « bouc émissaire ».
Ce terme est entré dans le langage courant et apporte une vérité souvent occultée pour évoquer un innocent accusé de tous les maux.
Georges Clemenceau et Emile Zola l’avaient utilisée pour défendre le capitaine Dreyfus.